Les fonds de développement

et_fonds.png
 
Les deux fonds de développement gérés par la Nouvelle-Calédonie concernent :
  • les espèces bovines (FDEB) ;
  • les espèces ovines, caprines et les cervidés (FDEOCC).

Ils sont alimentés par :

  • un prélèvement sur l'importation de viande de ces espèces (40 FCFP par kilogramme de viande importée), retenu par l’importateur ;
  • un versement des éleveurs sur les viandes abattues localement et destinées à la commercialisation, effectué sur le prix d’achat de viande d’origine locale (6 FCFP par kilogramme de carcasse de viande ressuée pour les bovins et 10 FCFP pour les ovins et les caprins). Ce versement est retenu par les abatteurs sur le prix d’achat de la viande à l’éleveur et venant en déduction du montant des abattages de ce dernier ; ou par l’éleveur-abatteur sur son prix de vente.

Ils permettent :

  • le financement d'organisations professionnelles de ces filières (UPRA bovine, syndicat des éleveurs, interprofession viande pour le FDEB et UPRA ovine-caprine, établissement de l’élevage de cervidés [EDEC] pour le FDEOCC), de faciliter leur fonctionnement et, pour les UPRA, l'amélioration génétique et la promotion des races existantes en Nouvelle-Calédonie ;
  • le remboursement partiel d'achats de produits vétérinaires (vermifuges essentiellement) : les factures sont remboursées à hauteur de 50 % par la Chambre d'agriculture ;
  • des primes à l'achat de reproducteurs mâles certifiés : subventions via la Chambre d'agriculture pour les taureaux et l'UPRA-OC pour les boucs et béliers ;
  • l'obtention de prêts bonifiés à 3 % pour les éleveurs empruntant au Crédit agricole mutuel (CAM) ou à la Banque calédonienne d'investissement (BCI) pour le FDEOCC.

Documents à télécharger

Le FDEB : Fonds de Développement de l'Élevage Bovin

Le FDEOCC : Fonds de Développement des Élevages Ovin, Caprin et de Cervidés